24 juillet 2010 [0]

Newport City

Note : Bien que certaines informations, dont sa localisation, soient basées sur des données réelles, cette description de la ville de Newport reste purement fictive. Toute ressemblance avec des lieux, des personnes ou des événements réels de la ville de Newport NH ne serait que pure coïncidence.

Newport tales by Yuna Minha\u00ef on Grooveshark','hspace':null,'vspace':null,'align':null,'bgcolor':null}" alt="" />

newport

 

Informations générales

Localisation : Centre du New Hampshire, au Nord-Est des Etats Unis d'Amérique.
Statut : Capitale politique et économique du pays
Régime : Dictature
Dirigeant : Sullivan
Population : 7.500.000 habitants intramuros, en comptant les Tunnels
Superficie : 1705 km²
Langue : Anglais
Nom des habitants : Newporters


Histoire

Newport est une ville relativement jeune puisqu'elle n'a été fondée qu'en 1724 grâce à l'arrivée de colons anglais sur le territoire américain. D'abord modeste et méconnue, Newport est vite devenue, grâce à l'évolution des technologies et à sa localisation particulièrement avantageuse, une capitale riche et prospère et le centre incontournable du commerce international. Depuis plus de 50 ans, elle attire des milliers d'immigrés venus des états voisins -dont la Nouvelle Ecosse, le Maine et l'Etat de New York, entre autres-, ce qui fait d'elle une capitale dynamique et hétéroclite, renforçant davantage encore son attrait. Grâce à une politique exemplaire et une économie radieuse, elle a su s'imposer comme l'une des villes les plus puissantes du continent, dépassant même New York ou Los Angeles.

C'est d'ailleurs cette image reluisante que le peuple d'Ekkar a gardé de la ville lorsque, à l'aube de son développement fulgurant, ils recueillirent un vagabond venu se perdre aux portes de leur Clan. Grièvement blessé, celui-ci leur conta avec amour et jusqu'à son dernier souffle les merveilles de sa patrie qui était totalement inconnue pour les nomades jusqu'alors, et dessina ainsi dans leurs esprits l'esquisse d'un rêve qu'ils ne parvenaient pas à toucher du doigt. A leurs yeux, tout comme à ceux de la plupart des étrangers, Newport est toujours un Eldorado, l'endroit idéal pour refaire sa vie et repartir à zéro, choix qu'ont d'aillerus fait Ienzo et Sasha… Mais également Sullivan, à l'origine de la déchéance de la cité.

 


Newport aujourd'hui 

Désormais, la cité est bien loin de ce qu'elle était par le passé. Avec l'arrivée de Sullivan, alléché par son image radieuse et ses promesses de liberté, elle a rapidement perdu de son faste et de sa majesté. A peine arrivé, celui-ci a su se faire entendre de la grande majorité des citoyens, et les a poussé à se retourner contre le gouvernement en place, pourtant exemplaire. Il n'a suffit que de quelques mois pour que l'anarchie s'installe en ville. De nombreuses grèves de mécontentement se sont rapidement enchaînées, touchant le réseau de transport urbain tout entier, les plus grandes institutions et les commerces les plus réputées.

A force de manifestations et de blocages à répétition, la ville a sombré dans un chaos indescriptible et c'est dans ce climat de crainte et de colère que Sullivan est monté à la tête de la cité et impose depuis lors sa dictature. A sa botte, une horde de militaires bornés, les Suiveurs, se chargent du sale travail et, surtout, de faire taire quiconque oserait s'opposer à la parole du dirigeant. Afin d'asseoir son autorité, il "invite" tous ses concitoyens à assister à son prêche hebdomadaire, véritable démonstration de ses pouvoirs et de sa pseudo supériorité.

Afin que plus personne ne puisse découvrir son secret, Sullivan a mis en place de nombreuses sécurités. Il a notamment fait disparaître toutes archives relatives à son histoire et à son passé, afin que personne ne puisse plus mettre le nez dans ses origines et a ordonné la fermeture des frontières de Newport, traffic aérien compris, contrôlant l'immigration de manière sévère. Chaque habitant s'est alors vu affublé d'un numéro d'identité relié à une puce électronique qui permet aux Suiveurs de contrôler leur identité à tout moment. Il en va de même pour chaque nouvel immigré qui, en plus de ce numéro, porte la lettre E (comme Exilé) à la fin de ce code. Un ID Tag leur est également remis, reprenant toutes les informations enregistrées dans la puce : noms et prénoms de la personne, code de sa ville d'origine, 
ID, ainsi que la mention "Never Forget". 

A cause de cette puce, ils sont à jamais condamnés à rester à Newport et ne peuvent plus quitter la ville, sous peine de se faire abattre à la frontière. Sullivan espère ainsi contrôler la population entière, les empêcher d'en apprendre trop sur son compte, et de répandre de mauvaises rumeurs à son compte dans les régions voisines. Il a également disposé un nombre impressionnant de caméras et de microphones à travers les zones les plus sensibles de la ville : places publiques, bibliothèques, musées…

Capture d’écran 2012-10-19 à 14

L'ID Tag de Ienzo, remis à son arrivée à Newport

 

Alphabétisation

A la suite de la déchéance de la capitale, beaucoup de gens ont abandonné leur système scriptural habituel : Ecrire n'était plus nécessaire dans un monde où la chose la plus importante était de ne pas se faire abattre par la milice... Peu à peu, l'écriture a donc perdu de son importance et s'est fortement vue simplifiée : 10 ans plus tard à peine, elle ne consiste plus qu'en un enchaînement de courbes et de points représentant de manière simpliste l'alphabet qui était autrefois utilisé. Bon nombre de personnes de la nouvelle génération n'ont même pas appris à lire ou ne savent lire que de manière très sommaire, apprenant sur le tard aux côtés de leurs parents ou des autres membres des communautés qu'ils fréquentent. La langue orale, elle n'a pas évolué de manière significative.


Les Quartiers qui apparaissent dans le roman :

Les bas-fonds : C'est le quartier le plus vaste de Newport, où résident Ienzo et Ensaï, mais également le plus mal famé. Depuis l'arrivée de Sullivan, le quartier est à l'abandon et la loi du plus fort est devenue la seule règle qui régit la vie des habitants. 60% de la population y est concentrée, vivant dans des logements la plupart du temps précaires, dépourvus d'électricité et parfois aussi d'eau courante, les réserves d'eau ayant été abandonnées lors de la faillite de la compagnie hydre-électrique. Beaucoup d'immeubles sont à l'abandon et ont été évacués il y a des années, mais ils ont fini par être réquisitionné par des squatteurs qui y ont greffé petit à petit des installations de fortune pour s'en sortir. Passé 22h, les Suiveurs ont instauré un couvre feu, seul moyen de garder un minimum de contrôle sur la population, et interdisant à quiconque d'errer dans les rues jusqu'au lendemain matin à 6h.

Les Tunnels du Métropolitain : Véritable ville sous la ville, les Tunnels s'étendent sur des centaines de kilomètres et suivent l'ancien tracé du Métropolitain, abandonné il y a de cela plusieurs années à la suite d'une grève qui n'a jamais vraiment pris fin. Désireux de fuir la tyrannie des Suiveurs et leurs descentes inopinées dans les immeubles des bas-fonds, 35% de la population s'est terrée dans les souterrains, utilisant les anciennes rames de métro comme habitations, après les avoir renversées sur le bas côté. Désormais, les Tunnels sont devenus un enchevêtrement de tôle, de bois et de béton, de bidonvilles qui forment à eux seuls des petits quartiers dans le quartier, d'échoppes illégales sur lesquelles il est possible de trouver nombre de denrées devenues rares avec la fuite des grandes sociétés commerciales et d'habitations de fortune. Très peu de Suiveurs s'y attardent, au risque de s'y faire égorger ; ils préfèrent surveiller discrètement les allées et venues par les entrées principales du Métropolitain. Par manque d'entretien et suite à l'explosion de l'une des centrales électriques de la ville, une partie des souterrains s'est effondrée et n'a jamais été dégagée. C'est dans ces zones reculées que se concentrent les trafiquants en tout genre, les dealers et bon nombre d'âmes que le monde a mis de côté voilà bien longtemps…

Grey Garden - Le quartier financier : Celui-ci tire son nom des vieilles pierres de calcaire utilisées pour la construction de la majorité des bâtiments du quartier. Grey Garden est le quartier historique de la ville, le plus ancien et surtout le plus sécurisé. Il n'est pas rare de croiser un ou plusieurs Suiveurs armés jusqu'aux dents à chaque coin de rue. C'est l'une des rares zones à avoir été en partie épargnée par la déchéance qui s'est emparée de Newport. Lors des grèves à répétition et du début de guerre civile qui s'est formée suite à l'arrivée de Sullivan, beaucoup des figures les plus influentes de la ville, notamment les banquiers et les dirigeants des plus grandes entreprises, se sont réfugiées à Grey Garden, créant ainsi une mini société recluse sur elle-même pour se protéger. Mais le quartier n'a pas échappé à l'usure du temps et, dû à la friabilité de la pierre utilisée, beaucoup de bâtiments commencent à s'effriter et à perdre de leur faste. C'est en plein coeur de ce quartier que se trouve le bureau de Sullivan, le QG de ses Suiveurs et le Temple au pied duquel il fait son prêche hebdomadaire.

Les Egouts : Les Tunnels des égouts ne sont pas un quartier à proprement parler mais plutôt un réseau souterrain qui serpente à travers toute la ville. Ils sont reliés à l'ancien complexe hydro-électrique et de nombreuses réserves d'eau asséchées sont maintenant utilisées par les Exilés pour organiser leurs soirées illégales. Certains sans abris y trouvent pourtant refuge à la nuit tombée, malgré l'humidité et l'odeur nauséabonde qui y règne.

 

Les autres quartiers :

Low Market : Low market est la partie sud de la zone périphérique des Bas-Fonds. C'est le quartier asiatique, essentiellement composé de petits commerces et d'étals en pleine rue. C'est un peu une sorte de marché géant qui s'étend sur des kilomètres carrés. Peu de gens, hormis les commerçants, y vivent.

High Market : High Market correspond à la partie nord de la périphérie des Bas-Fonds. Les magasins y sont un peu plus cossus, et c'est souvent là bas que les produits les plus rares et les plus coûteux peuvent être dénichés. Parallèlement, c'est également sous High Market que s'est installé le marché clandestin des Tunnels...

Dead Link : Dead Link était l'ancienne zone industrielle de Newport, dans laquelle se dessait notamment la plus grosse centrale électrique de la ville. Aujourd'hui presque entièrement désaffectée, il n'y reste plus que quelques entrepôts et usines qui tournent au ralenti, ainsi que des ruines.

 

Le Lock-out noir

Nombreuses furent les tensions, les grèves et les manifestations qui se sont amplifiées après la prise de pouvoir de Sullivan. Pourtant, rien n'a été comparable au "lock-out noir de la STNH", la Société des Transports du New Hampshire, qui n'a pas été étrangère à la création du nouveau visage de Newport : Quelques mois seulement après l'auto-élection du dirigeant (on est jamais mieux servi que par soi même), les conducteurs de métro, de taxi et de bus de la STNH on lancé de manière simultanée dans toute la ville une grève générale surprise afin de protester contre les baisses de salaire révoltantes qu'il avait instaurées peu avant. Ainsi, le 16 octobre à 12:00 précisément, en pleine heure de pointe, tous stoppèrent leurs activités, laissant sur place bus et rames de métros, que ceux-ci soient arrivés en station ou non. Jamais la ville ne s'était vue autant paralysée et perturbée. Le trafic s'est vu interrompu pendant plus de deux mois, jusqu'à ce que Sullivan, prenant le pouvoir à la place des dirigeants de la STNH, n'annonce un lock-out total de la société… Ce qui n'a fait qu'empirer la situation, puisque, finalement, après un mois supplémentaire de bataille juridique, la STNH s'est vue dissolue, annonçant la fin définitive des transports en commun à Newport.

La désertion finale des rames, toujours immobilisées au même endroit depuis le mois d'octobre, coïncidant avec la vague d'expulsions instaurée par Sullivan à la veille de l'hiver, beaucoup des résidents des Bas-Fonds qui n'étaient plus en odeur de sainteté auprès du gouvernement et qui se sont retrouvés sans domicile par des températures glaciales, ont décidé d'investir les bus abandonnés et les Tunnels du Métropolitain. Ainsi est né le quartier des Tunnels, vaste bidon-ville fait de logements de fortune et de rames de Métro reconverties en habitations, bien au chaud sous la cité… Jusqu'à ce que, des années plus tard, l'une des centrales électriques de la ville n'explose, vraisemblablement suite à un attentat qui, pourtant, n'a jamais été revendiqué, privant ainsi les souterrains d'électricité et de lumière... Mais c'était sans compter sur l'ingéniosité de leurs nouveaux résidents...

Ce n'est que plus tard que sont apparus les marchés clandestins un peu partout dans le réseau souterrain, fragmentant ainsi ce nouveau "quartier" en zones d'habitations et en zones d'échanges et de trocs en tout genre. 

 

Autres informations

Vous avez des questions à propos de Newport ? N'hésitez pas à les poser !






Commentaires sur Newport City

Nouveau commentaire